La pensée positive

Classé dans : Bien-être | 0
pensée positive phykoplus

La pensée positive est l’un des meilleurs remèdes naturels pour renforcer son énergie vitale.

Elle ne consiste pas à se dire chaque matin « tout va bien ». Elle repose sur une modification du mécanisme de pensée pour devenir une habitude.

Notre cerveau est souvent traversé par des pensée négatives. Et à trop voir ce qui ne va pas, on en oublie ce qui fonctionne bien.

Lorsque l’on change son angle de perception de la réalité, on peut mieux apercevoir ce qu’il y a de bon et de positif dans son environnement, chez les autres mais aussi chez soi.

Quand on accorde de l’importance au positif, on peut mieux accepter les aspects moins réjouissants.

Comment enclencher la pensée positive ?

Le déclic de la pensée positive peut venir d’une simple question : « Comment peut-on être épanoui(e) et serein(e) si l’on reste à l’affût du négatif ? ». On passe alors à côté du côté positif. Et lorsque le négatif se présente cela conforte l’idée que le mal est partout.

Pour que la pensée positive ait un réel impact, la conscience et le subconscient doivent être en harmonie.

On peut se répéter chaque matin « je peux le faire », « la vie est belle » mais si au fond de soi on n’y croit pas, le résultat sera un découragement plus grand.

La pensée positive doit devenir un automatisme pour y croire vraiment, tout comme respirer.

Un travail sur soi est donc nécessaire, notamment en apprenant à lâcher prise et en prenant du recul.

Le stress, les conflits internes, perdurent dans le temps quand on cherche à contrôler la situation, ses émotions et autrui.

Plus le besoin de contrôle est fort, plus l’acception sera difficile.

Lutter contre ce qui nous arrive, contre les autres ou contre ses propres émotions est une perte de temps et d’énergie considérables.

Cette lute augmente le manque de confiance en soi.

Le seul moyen d’aborder sereinement les aléas de la vie, c’est d’accepter les événements, ses émotions ainsi que les limites de nos capacités. Lâcher prise induit d’abandonner un idéal qui est source de frustration car il ne peut pas concrètement exister.

pensées positives phykoplus

Pratiquer le lâcher-prise

Lâcher prise, ce n’est pas un acte d’abandon ou un aveu de défaite.

C’est une succession de prises de conscience :
la conscience de ses émotions et sa capacité à les exprimer, 
la conscience que l’on ne peut pas tout contrôler et que certaines choses ne peuvent pas être changées,
la découverte du bien-être lors de l’abandon d’un idéal et de la satisfaction de ce qu’on a déjà.

Plusieurs méthodes permettent d’apprendre à lâcher prise et de se focaliser sur ce qui est satisfaisant pour mieux aborder les difficultés. Parmi elles, on peut citer la sophrologie et la méditation.

D’autres techniques de relaxation ainsi que la diffusion d’huiles essentielles aident à se libérer l’esprit par la sécrétion d’endorphine. Mais leurs effets sont temporaires si la pensée positive n’est pas un mécanisme réflexe de l’inconscient.

Quelques huiles essentielles apaisantes

  • camomille romaine
  • marjolaine
  • orange douce
  • verveine citronnée
  • néroli

Une fois l’inconscient « reprogrammé » vers le positif, le stress inutile est évincé et les situations d’angoisse sont mieux gérées.

Une pensée positive bien cultivée devient rapidement contagieuse ! C’est l’effet miroir qui, inconsciemment, fait écho en nous et chez autrui.

Utiliser l'effet miroir pour se sentir mieux au quotidien

Un état positif améliore l’énergie vitale globale.

Puisqu’il est impossible d’éviter tous les ennuis de la vie, pour atteindre un état d’esprit positif, nous avons besoin :
d’avoir de bonnes relations avec autrui,
de savoir prendre du recul,
d’apprendre à gérer les événements sereinement,
de s’aimer soi-même pour pouvoir aimer les autres.

Ce travail sur soi permet d’atteindre un état d’esprit positif.

Et comme le positif attire le positif, il permet d’améliorer sa qualité de vie et sa relation aux autres.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *